«

»

Juin 23

Communiqué de presse

Lutte contre le Covid-19 : des dons pour améliorer la situation des détenus dans les prisons de Madagascar

Une cérémonie de signature de convention et de remise de dons s’est déroulée ce jour dans l’enceinte du ministère de la Justice à Faravohitra. Dans le cadre des appuis du Système des Nations Unies (SNU) au gouvernement Malagasy, ces dons sont destinés à l’amélioration de la situation, des détenus dans les prisons de Madagascar. En effet, la surpopulation carcérale constitue un risque de propagation du Covid-19 dans les établissements pénitentiaires.

Ces dons sont constitués de médicaments essentiels, d’équipements de protection individuelle, de kits de dépistage, de kits de dignité pour les femmes et les filles, de sacs de riz et de matériels de désinfection. Ainsi, le PNUD a contribué à hauteur de 15.000 USD, l’UNICEF a octroyé 15.000 USD, le BCR a donné 10.000 USD, l’ONUSIDA et l’OIM 10.000 USD chacun également. Le BIT a offert 1000 masques et 25 bidons de 5l de gel hydroalcoolique , des seaux d’eau de 50l avec robinet et des cartons de savons, ainsi que 5.000 USD pour mettre en place des modules de formation pour la sensibilisation et prévention du Covid-19. L’ONUDI a donné 3.000 masques adultes et 1.000 flacons de gels désinfectants. L’OMS a octroyé des médicaments essentiels et des thermoflashes ainsi que des flacons de gel hydroalcoolique. Le FAO a donné 40 sacs de riz (2 tonnes), le PAM a donné une tonne de vivres et l’OHCHR a assuré l’appui technique.

Durant son allocution, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice Johnny Richard ANDRIAMAHEFARIVO a souligné l’importance de respecter les droits des détenus. De ce fait, le numéro Un de la Justice a déjà lancé un appel aux magistrats pour qu’ils prennent leur responsabilité, notamment d’éviter la mise en détention systématique pour ne pas engorger d’avantage les prisons. Dans cette optique, le ministère de la Justice a adressé comme chaque année, un projet de grâce au Président de la République, en cette veille de la fête nationale.

Pour sa part, la Coordinatrice Résidente du SNU à Madagascar, Charlotte NDIAYE a félicité l’effort entrepris par le gouvernement Malagasy pour protéger la santé aussi bien des personnes détenues que du personnel pénitentiaire. Il s’agit des mesures spécifiques telles que l’arrêt temporaire de toutes les visites dans les prisons, le contrôle régulier de la température des détenus et du personnel pénitentiaire, la désinfection des prisons, la mise en quarantaine de tous les nouveaux détenus, et la réalisation de tests pour les personnes nouvellement détenues.

Concernant la population carcérale, les prisons à Madagascar comptent 27.600 détenus dont 1.469 femmes (485 condamnées et 984 détenues), 855 mineurs dont 801 garçons (246 condamnés et 5545 détenus), et 54 filles (17 condamnées et 37 détenues).