«

Mai 07

Réunion du Comité de Pilotage du Projet d’Appui à la Justice à Madagascar (PAJMA)

Le Projet d’Appui à la Justice à Madagascar (PAJMA) –dont les zones pilotes sont les régions Atsinanana et Analamanga- a pour objectif général la restauration d’une justice impartiale, accessible, efficace, intègre et contribuant à l’Etat de Droit. Il s’inscrit dans le cadre du transfert de la gouvernance (en 2016) du Ministère des Affaires Etrangères français à l’Agence Française de Développement(AFD), qui finance pour la première fois un projet dans le secteur de la justice.
Les cinq millions d’euros (5.000.000 Euros) octroyés par l’AFD seront concentrés sur les appuis : aux juridictions judiciaires ; à l’Administration pénitentiaire ; au Ministère central ; au Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) ; à l’Ecole Nationale de la Magistrature et des Greffes (ENMG) et à l’Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire (ENAP). Il est à noter que ce projet fait parfaitement écho aux priorités du Gouvernement de lutter contre la corruption (objectif transversal), en particulier sur les concours d’entrée aux deux écoles qui figurent parmi les bénéficiaires de l’appui. C’est dans ce sens, mais aussi dans le cadre du partenariat co-construit entre l’AFD et le Ministère de la Justice malgache, que l’une des premières activités sera une mission de la Direction Générale de l’Administration Pénitentiaire et de l’ENAP Madagascar, à l’ENAP Agen (France) dans le courant de ce mois de mai.


Afin de favoriser la mise en place d’une justice plus efficace, accessible et performante, le PAJMA se décline à travers trois (03) composantes : i) accessibilité et efficacité des juridictions judiciaires ; ii) renforcement de l’Administration Pénitentiaire dans ses missions de sécurisation des établissements pénitentiaires et d’humanisation de la détention ; iii) renforcement de capacités du Ministère de la Justice qui pilote le PAJMA en cohérence avec la politique sectorielle.
A cet effet, le Ministère de la Justice dispose des organes suivants dans la gestion du PAJMA : une équipe de Coordination ; une Assistance à Maîtrise d’Ouvrage ; un Comité de Pilotage ; un Comité de Suivi ; l’opérateur français Justice Coopération Internationale. Ce lundi 06 mai 2019 a eu lieu au Ministère de la Justice à Faravohitra, la première réunion du Comité de Pilotage du PAJMA, présidée par le Secrétaire Général du Ministère, Christian Paul Andriamahavory. Ce Comité de Pilotage est l’instance d’orientation et de décision du PAJMA, qui a pour principaux rôles : les validations du rapport d’exécution de l’année précédente et de la programmation de l’année suivante ; la décision d’orientation ou de réorientation de la programmation en vue de favoriser l’atteinte des résultats et objectifs fixés par le projet.
Etant donné que cette première réunion marque le lancement de la phase d’exécution du projet ; exceptionnellement, elle n’a eu ni de validation ni de réorientation pour objet. Cette séance a été consacrée à une séance de présentation. A titre de rappel, la phase préparatoire du projet a débuté le 22 octobre 2018 ; elle a permis à l’équipe projet et à l’Assistance à Maîtrise d’ouvrage d’élaborer et de finaliser les documents qui vont permettre au PAJMA de démarrer rapidement.