«

»

Oct 26

Visite d’Amnesty International

Une délégation du bureau régional d’Amnesty international pour la SADC, dirigée par M. Deprose MUCHENA, directeur régional et composée de Muleya MWANANYANDA, Directrice adjointe et de Tamara LEGER, Conseillère du programme Madagascar, a effectué ce vendredi 26 octobre 2018 une visite de courtoisie auprès de Madame HARIMISA Noro Vololona, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et lui ont remis une copie de leur rapport sur Madagascar.

Amnesty international a tenu à préciser que l’essentiel des éléments de ce rapport ont été récoltés en août 2017. La rédaction du rapport prenant en moyenne une année, sa publication n’intervient que maintenant.

Madame le Garde des Sceaux a rappelé les mesures prises depuis sa nomination, notamment l’accélération du traitement des dossiers pénaux par diverses mesures ainsi que l’encouragement du recours à la libération conditionnelle.
Face aux nombreux défis auxquels fait face l’Administration pénitentiaire, le Ministère de la Justice a sollicité et a obtenu une augmentation conséquente de son budget pour l’année 2019. Les juridictions auront une augmentation de 12 à 20 % pour mieux atteindre les objectifs du ratio de 55% de condamnés et de 45 % de prévenus.

Les Directions Régionales d’Administration pénitentiaire en sont surtout les grands bénéficiaires avec une  augmentation de près de 100%. Ainsi, un effort particulier a été fait pour l’amélioration de la nourriture des détenus avec l’application de la nouvelle diète carcérale qui a déjà produit des effets probants dans les deux Maisons centrales pilotes de Toliara et de Miarinarivo. L’idée consiste à alterner trois plats au lieu d’un seul constitué uniquement de manioc, à fournir deux repas par jour au lieu d’un, à fixer à au minimum 2000 Kcal par jour par détenu l’apport calorifique des aliments, à améliorer les conditions d’hygiène et à mettre en place un régime alimentaire particulier pour les malnutris sévères.
Madame le Ministre a donné des ordres stricts pour une meilleure gestion du budget.

La délégation d’Amnesty international reconnaît le leadership de Madame HARIMISA Noro Vololona en faveur d’un changement dans le secteur de la Justice en quelques mois seulement et constate effectivement la réelle volonté du Gouvernement d’améliorer les conditions carcérales à Madagascar. Amnesty international souhaite échanger davantage avec le Ministère de la Justice et a déjà fait part de son souhait d’une nouvelle rencontre lors de sa prochaine visite à Madagascar.