«

»

Oct 07

Visite sur terrain pour la lutte contre le trafic illicite des tortues

Dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite des tortues radiées ou astrochelys radiata – espèces inscrites dans l’Annexe I de la CITES –, le Ministère de la Justice et les juridictions faisant face aux trafics d’espèces protégées ont effectué une descente dans le Sud de Madagascar, du 30 septembre au 07 octobre 2018.

Les objectifs étant d’identifier les avancées mais surtout les obstacles rencontrés par les différents acteurs et de prendre conscience de l’importance du défi à relever.

Cette mission a été financée par l’United States Fish and Wildlife Service ou USFWS en collaboration avec le WWF et l’ONG TRAFFIC fut l’occasion de rappeler à chacun que la préservation de l’environnement a toujours constitué une priorité pour le Ministère de la Justice lequel a d’ailleurs déjà pris une circulaire sur le sujet en 2012, à savoir la circulaire n° 043-MJ/SG/DGAJER/CIRC/12 du 29 juin 2012 portant politique pénale en matière de lutte contre les trafics de tortues en réponse aux alertes lancées par différentes ONG.

Plusieurs rencontres ont ainsi été organisée notamment avec la  plateforme de réseau d’acteurs contre la corruption liée à l’exploitation et aux trafics illicites des ressources naturelles dans la région Sud-Est, le Tribunal de Première Instance de Tuléar, les responsables du Parc Tsimanampesotse à Ambola, le VOI ou Vondron’olona ifotony LMMA Mahafenoriaka à Andomotse, lesquelles rencontres ont permis de constater les efforts fournis et les actions concrètes entreprises, tels que les plaidoyers et sensibilisations effectués par le réseau d’acteurs, la participation du Fokonolona à la poursuite des braconniers en contrepartie de primes, le recrutement d’agents de renseignement au niveau local, l’application par les juridictions de la mise en détention préventive à l’encontre des prévenus et de peines sévères et exemplaires contre les condamnés. Sur 18 dossiers de 2016 à 2018, 47 prévenus ont été placés sous mandat de dépôt dont 36 ont été déclarés coupables et condamnés à des peines d’emprisonnement et d’amende fermes.

Des visites du Parc Tsimanampesotse et du centre de détention provisoire des tortues saisies ont également été menées au Lavavolo Turtles Center géré par l’ONG Turtle Survival Association.

Cependant, plusieurs problèmes subsistent et rendent la lutte difficile. Il en est ainsi de la difficulté du suivi du trajet emprunté par les trafiquants depuis la terre jusqu’à la mer ; du déséquilibre des armes usitées par le Fokonolona et les agents poursuivants et ceux des trafiquants ; des représailles menées par les trafiquants contre le Fokonolona, les agents et même les Juridictions ainsi que l’absence de poste avancé de la gendarmerie à proximité des lieux d’infractions.

Suite à cette visite sur terrain, les participants assisteront à une formation sur le « Renforcement des capacités du système judiciaire sur la lutte contre la criminalité faunique à Madagascar » qui se tiendra à l’Ecole Nationale de la Magistrature et des Greffes, en collaboration avec le WWF.