«

»

Août 03

Sambava se mobilise pour la campagne contre les violences populaires

A l’initiative du Ministère de la Justice avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), une mobilisation sociale pour lutter contre le phénomène de violences populaires a été organisée les 1 et 2 Août à Sambava.

L’objectif est de contribuer à restaurer la confiance de la population aux institutions judiciaires et sécuritaires et au renforcement de l’Etat de droit à Madagascar suite aux cas de vindicte populaire alimentant des cycles de violences et de vengeances, et détruisant le tissu social.

A l’ouverture officielle de ces journées de sensibilisation, la Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Mme Noro Vololona Harimisa a déploré la recrudescence de ces actes condamnables, portant atteinte à l’État de Droit et favorisant par la même occasion “la loi du plus fort”. La Ministre de la Justice a exhorté tout un chacun à prendre conscience de la situation, et prendre les responsabilités qui lui incombent selon les fonctions et rôles assignés au sein de l’administration et dans la société.

Cette initiative engage l’ensemble des ministères parties prenantes à la consolidation de la paix sociale, la sécurité et l’Etat de Droit dont le Ministère de la Justice, le Ministère de la Défense Nationale, le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, le Ministère de la Sécurité Publique et  le Secrétariat d’Etat en charge de la Gendarmerie.

Au côté de la ministre de la Justice, le Ministre de la Sécurité Publique et le Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie ont ainsi honoré de leur présence la cérémonie d’ouverture officielle de ces journées, auxquelles ont aussi répondu présents les parlementaires, les notables et les autorités locales.

Le dialogue avec les autorités locales, incluant les responsables de l’application de la loi a été privilégié durant ces deux jours à Sambava. Il visait à les conscientiser sur leurs rôles dans la prévention et la répression de la vengeance populaire. L’approche de sensibilisation misait sur une série de présentations, des travaux de groupe, le tout suivi d’un débat en vue d’esquisser une proposition de solutions spécifiques au contexte local.

Pour se rapprocher de la population locale, une journée « portes ouvertes » a été tenue jeudi. Chacun des Départements ministériels partenaires ont tenu un stand pour présenter des informations utiles, favorisant l’appropriation d’une attitude citoyenne face à une colère de foule.

La campagne « tous contre les  violences populaires et pour l’Etat de Droit » a été officiellement lancée à Ambovombe Androy en novembre 2017. Après la région Sava, le Ministère de la Justice avec l’appui du PNUD envisage de poursuivre la campagne dans la région Vatovavy Fitovinany, à Vatomandry dans la région Atsinanana, à Mampikony dans la Sofia, et à Analanjirofo à travers notamment la sensibilisation des autorités et de l’opinion publique en général et l’intensification de la vulgarisation juridique.