«

»

Juin 04

Journée Internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

A l’occasion de la Journée Internationale de la Croix- Rouge et du Croissant- Rouge, le Ministère de la Justice en étroite collaboration avec la délégation régionale du Comité internationale de la Croix-Rouge(CICR) pour l’océan Indien, a organisé le vendredi 8 mai 2015, un concert pour les détenus à la Maison Centrale d’Antanimora. Des moments d’évasion dans l’univers de la world music, signés Razia Saïd, une chanteuse malgache venue spécialement de New York pour l’occasion.

Les conditions de détention sont dures, aussi bien physiquement que moralement. Une personne privée de liberté maintient très peu de contacts, sinon aucun, avec les membres de sa famille et le monde extérieur d’une manière générale. En outre, les activités entre les quatre murs d’un Etablissement Pénitentiaire sont assez limitées.

« Ce concert sera l’occasion de rendre un peu d’humanité à ceux que l’on considère souvent comme étant les bannis de la société », souligne Monsieur Rakotomalala AinaTantely, Directeur de l’Humanisation de la Détention et de la Préparation à la Réinsertion Sociale.

« A travers ce concert, le CICR lance un message humanitaire. Les personnes détenues, hommes, femmes, personnes âgées, jeunes ou enfants, aussi bien à Madagascar que partout ailleurs dans le monde, restent avant tout des êtres humains. Si la privation de liberté est une punition, la prison reste un lieu de vie. Même en détention, tout individu a des droits : se nourrir, disposer d’une quantité d’eau suffisante pour la cuisson et pour son hygiène, maintenir le lien avec sa famille, être jugé dans un délai raisonnable… Nous avons toujours collaboré avec l’Administration Pénitentiaire malgache afin que les détenus, quel que soit le motif de leur détention, soient traités avec dignité et humanité », explique Romaric Ferraro, délégué du CICR basé à Antananarivoqui rend souvent visite aux détenus à la prisond’Antanimora.

Le concert se produira en deux temps dans la journée : d’abord dans un quartier réservé aux adultes pour un spectacle de 45 minutes, suivi d’un concert acoustique de 30 minutes dans le quartier de la prison réservé aux mineurs. Par leur présence auprès des détenus, cette artiste à renommée internationale et les musiciens malgaches qui l’accompagnent en cette occasion, rappellent, en ce 8 mai, Journée internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, que l’humanité et l’art ne s’arrêtent pas aux portes des prisons.